Chauffage écologique : Quelles solutions s'offrent à vous ?


Écologie rime avec préservation de l’environnement. La diminution de la pollution est ainsi au cœur de ce sujet. Dans le secteur des chauffages domestiques, les progrès et innovations apportés sur les récents appareils sont efficaces. En effet, les chauffages traditionnels, fonctionnant aux énergies fossiles, laissent place à de nouveaux dispositifs. Ces derniers s’inscrivent dans la norme RT 2012 et se voient être indispensables dans son application, notamment, dans les projets de rénovation de maisons et de logements collectifs, entre autres. En ce sens, il importe donc de se focaliser et de décortiquer le sujet « chauffage écologique » afin de comprendre ses atouts et son utilité.

Chauffage écologique

Les avantages d’un chauffage écologique

Comme son nom l’indique, un chauffage écologique est avant tout un appareil fonctionnant grâce à une source d’énergie renouvelable qui lui permet en même temps de limiter son empreinte écologique. En effet, il existe plusieurs modèles disposant chacun de leur technologie de chauffe et qui offre une économie importante sur les dépenses de chauffage.

Mais, les dispositifs de chauffage écologique bénéficient également d’une aide de l’État. Depuis quelques années, les propriétaires de biens immobiliers installant des chauffages de dernière génération ont droit à un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il représente 30 % du coût des travaux. Dans plusieurs cas, le matériel est l’élément pris en compte en fonction de son prix.

Demandez un devis gratuit

Comment ça marche ?

  • 1

    Je décris mon projet

  • 2

    Une équipe spécialisée me contactera sous 48h

  • 3

    Je compare les devis reçus

Les différents types de chauffage écologique

La science a permis de développer plusieurs technologies produisant de la chaleur. Si les énergies fossiles avaient connu de beaux jours, à présent, la règle est de protéger l’environnement en recourant aux énergies renouvelables. La conception des chauffages écologiques a beaucoup évolué.

Le marché est actuellement submergé par de différents dispositifs comme la pompe à chaleur, le poêle à bois ou encore le chauffage solaire. Ces trois types d’appareils ont deux points communs. Ils sont écologiques et économiques. Les concepteurs ont en effet trouvé le moyen de rentabiliser l’énergie dans l’environnement afin de la transformer en chaleur pour réchauffer une habitation. Il s’agit d’un bond en avant si on se réfère à la technique employée par chaque dispositif.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur, connue sous l’acronyme PAC, est un dispositif utilisant la thermodynamique pour produire de la chaleur. Cette dernière provient de l’énergie présente dans l’environnement, que l’appareil récupère et transfère dans l’habitation à travers un fluide frigorigène. Celui-ci répand la chaleur via le chauffage central ou des diffuseurs dans toutes les pièces, et produit en même temps de l’eau chaude sanitaire.

Par ailleurs, une PAC fonctionne selon trois principes, d’où l’existence des trois types :

  • La pompe à chaleur air-air qui capte l’énergie présente dans l’air pour le transformer en chaleur, ce qui n’implique pas l’usage d’un circuit de chauffage central. En ce sens, elle peut faire office de climatiseur fournissant de l’air frais durant l’été grâce à sa réversibilité.
  • La pompe à chaleur air-eau qui a la possibilité d’être connectée au circuit de chauffage central. Cependant, lors des hivers intenses, il est recommandé d’utiliser un système d’appoint puisque le froid diminue considérablement la quantité d’énergie disponible pour pouvoir se réchauffer convenablement.
  • La pompe à chaleur géothermique qui est l’unique PAC éligible au crédit d’impôt de 30 % grâce à sa technologie innovante pompant l’énergie dans le sol pour produire de la chaleur. Elle existe en deux modèles selon la technique employée, à savoir le captage horizontal (sous le jardin) et le captage vertical (à 100 m de profondeur minimum).

Le poêle à bois

Le poêle à bois a déjà existé depuis des années. Mais, la progression des technologies a permis de le rendre à la fois écologique et économique. Actuellement, les appareils proposés sur le marché mettent en avant le mode de combustion du bois qui se fait en 2 étapes : la combustion et la post combustion.

La combustion est la phase durant laquelle le bois est brûlé jusqu’à être calciné. Le foyer est ainsi alimenté en énergie pour produire de la chaleur. Mais, cette production de calories entraîne aussi une émission de gaz dont le dioxyde de carbone renfermé dans le combustible. Pour en limiter les émanations dans l’environnement, il est également brûlé, d’où la post combustion.

En ce qui concerne les versions de poêle à bois disponibles, il existe deux types : celui à granulés et celui à bûches. Le premier modèle utilise des pellets pour alimenter le foyer en combustible. Grâce à leur taille, ils peuvent être stockés dans un réservoir pour bénéficier d’une chauffe plus constante. Les dispositifs fonctionnant avec ce combustible sont munis d’un système automatique déversant en petites quantités les pellets nécessaires pour se chauffer. C’est son principal avantage par rapport au poêle à bûches, qui nécessite par contre une alimentation manuelle du foyer. Ce qui peut influer la qualité de chauffe.

Le chauffage solaire

Le chauffage solaire est sans doute le dispositif le plus économe et écologique qui soit. Il ne présente que des avantages. En effet, il est entièrement propre et n’émet que très peu de gaz à effet de serre, que ce soit lors de sa conception ou lors de son utilisation. Aussi, aucun déchet toxique n’est rejeté durant tout le processus de production.

Son fonctionnement est également des plus simples. Des capteurs sont placés à des endroits stratégiques du bâtiment ou de la maison. Il peut s’agir du toit ou du mur avec une orientation favorisant au maximum l’exposition au soleil. Étant donné que les besoins concernent à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire, les fabricants proposent actuellement des appareils combinés. Les rayons solaires sont très calorifiques et peuvent par conséquent produire assez de chaleur pour un logement. Les capteurs captant cette énergie sont reliés à un ballon d’eau qui se réchauffe. Celle-ci est ensuite redirigée vers le circuit de chauffage central et dans les conduits d’eau chaude.

Cependant, en hiver, ce système peut s’avérer insuffisant. Ce qui nécessite l’ajout d’un appareil d’appoint. Mais, bien qu’un chauffage solaire puisse couvrir jusqu’à 100 % des besoins d’une habitation, cette efficacité peut descendre à 80 %, voire 70 % lors des saisons froides. Toutefois, grâce au CITE, il est plus que conseillé d’investir dans ce dispositif avec une rentabilité perçue immédiatement sur la facture énergétique.

Demandez différents devis pour l’installation de votre chauffage écologique

Pour l’installation d’un chauffage écologique, il faut avant tout savoir si l’appareil sélectionné est éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ensuite, il est important de demander un devis à un expert.

Les chauffagistes ne manquant pas, il est conseillé de se référer à plusieurs avant de se fixer. Une comparaison entre les différentes offres permet d’avoir un aperçu global de l’envergure du coût des travaux.

Pour une poêle à bois, le prix de l’appareil varie de 400 à 15 000 euros en fonction de la puissance et du matériau de fabrication.

Et dans le cas d’un chauffage solaire, les dépenses peuvent aller de 4 000 à 20 000 euros.

Néanmoins, grâce au CITE, elles sont réduites d’un tiers.

Derniere mise à jour : 15/12/2018 20:19:39